Ichtyographies

Ichtyographies

C‘est un terme emprunté aux sciences du vivant. Il s’agit de répertorier et décrire les différents types de poissons, dans un but d’étude scientifique (comme la cartographie ou l’ethnographie.) Je dessine comme un naturaliste décrit un élément du vivant. D’où le choix d’une logique très stricte : un poisson de profil, immobile, toujours centré, sans décor ni contexte, tête à gauche et queue à droite, un seul medium plastique (aquarelle + collage), un seul format. Une posture volontairement sobre et neutre. 

Chacun prend appui sur un poisson qui existe vraiment, et je le réalise par un jeu de collage de papiers imprimés. Je ne choisis pas les papiers pour leur texture, leur fibre, mais bien pour ce qu’ils revêtent de fonction sociale ou commerciale (tickets de transports, emballages, imprimés administratifs, publicités, étiquettes, cartes et plans…) Et mes poissons digèrent ces papiers qui peuvent presque disparaître mais doivent rester discernables. Une digestion analogue à celle du grand ventre que sont les mers et les océans.

Aquarelle et collages, 35×50 cm

 

 

This term, borrowed from the life sciences, connotes the scientific cataloguing and description of fish (like cartography or ethnography).  I draw as a naturalist would, to render accurately a living organism.  The rules are strict : the fish is immobile, in profile, always centered on the page with no background or context, head to the left, tail to right, a single medium (water colour + collage), a single format, resulting in a clean, neutral presentation.

Each image is based on a real fish, but expressed though collage and printed paper.  The paper is chosen less for its texture or fibre than for its social or commercial function (transport tickets, wrappers, administrative forms, maps…).  My fish digest these papers, leaving faint yet nevertheless identifiable traces, analogous to the digestion accomplished by the endless stomach that is the sea and the ocean.